Une tomate pour mieux gérer son temps ?!

  • Temps de lecture :6 min de lecture

L’autre jour, je lisais le post Instagram d’une collègue graphiste, Anne-Sophie du Studio Anso (que j’adore et admire d’ailleurs, elle est vraiment douée !). Elle nous parlait d’une méthode pour mieux gérer son temps qu’elle a découverte il y a quelques semaines et qui l’aide vraiment pour être plus productive. Adieu la procrastination, et bonjour la concentration !

Et tout ça grâce à une tomate.

Ok je tire un peu les cheveux de la poupée (hmmm oui je viens d’inventer l’expression, vous en pensez quoi ?).

Mais si j’ai décidé de vous parler de cette méthode aujourd’hui (merci Anso de m’avoir prêté ton sujet !), c’est parce qu’un détail a retenu mon attention et se prête à mes traditionnelles #InfoDuJour. C’est le nom de la méthode : Pomodoro.

Pour ceux qui me connaissent de près, vous saurez que j’utilise quotidiennement Duolingo pour me familiariser un peu avec l’italien, langue que j’ai longtemps eu envie d’apprendre. Or, « pomodoro », en italien, ça veut dire « tomate » !

Pourquoi cette technique de gestion du temps s’appelle-t-elle la « méthode Tomate » ?

C’est ainsi que Mélo-la-fouineuse est partie mener l’enquête. Et la réponse fut vite trouvée. Mais comme j’aimerais bien que vous lisiez cet article jusqu’au bout, je ne vous l’expliquerai qu’à la fiiiiiin ! (Je sais, je suis démoniaque.).

Parce que le principal, c’est quand-même de savoir : qu’est-ce que c’est que cette méthode miracle ?

Pourquoi apprendre à mieux gérer son temps ?

Pour le comprendre, il faut revenir sur nos petites habitudes naturelles et indisciplinées.

Sans contraintes, et facilement happés par les nombreuses tentations et distractions qui se présentent à nous en permanence, difficile de rester focus sur une tâche bien longtemps.

Comme l’explique Anso, on va commencer quelque chose, y rester un quart d’heure, puis entamer autre chose pour une vingtaine de minutes, revenir à la première activité dix minutes, et se laisser tenter par une troisième tâche pour quinze autres minutes (par exemple).

Pour faire simple, nous sommes dis-per-sés.

À vue d’œil, ça ressemble à un genre de yoyo.

L’ennui, c’est qu’en fonctionnant comme ça, on a du mal à terminer ce que l’on commence. Quand ça devient fastidieux, on arrête et on passe à autre chose. Quand une idée nous traverse, on arrête et on se met sur cette idée. Quand on reçoit un mail ou une notification qui nous distraie, on arrête et on ne travaille plus du tout.

Et, cerise sur le gâteau, on a pas l’impression de travailler beaucoup mais on fait assez peu de vraies pauses malgré tout, ce qui n’est pas bon pour bien « fonctionner ».

Bref, difficile d’être productif (et donc fier de soi) dans ces conditions. Parce que quand on fait un peu tout et n’importe quoi, à la fin de la journée, on a ce sentiment pas très agréable de n’avoir plus ou moins rien fait, et cela ne nous rend pas fiers de nous. Ce qui est dommage, n’est-ce pas ?

L’intérêt de la méthode Pomodoro pour mieux gérer son temps

L’idée de la méthode Pomodoro (je crois que je ne vais jamais me faire à ce nom même si je sais d’où il vient !!), c’est de concentrer son énergie sur une seule tâche à la fois pendant un temps déterminé (25 minutes sur l’exemple d’Anso). Puis faire une courte pause, une vraie (seulement 5 minutes). Puis reprendre sur une autre activité pour la même durée que la première (25 min). Puis refaire une pause de 5 min. Et ainsi de suite pendant deux heures, au bout desquelles une plus longue pause (15 à 30 minutes) s’accorde avant de reprendre sur le même rythme.

La méthode Pomodoro en résumé :

Tâche 1 – 25 min
Pause 1 – 5 min
Tâche 2 – 25 min
Pause 2 – 5 min
Tâche 3 – 25 min
Pause 3 – 5 min
Tâche 4 – 25 min
Pause 4 – 15-30 min.

Quels résultats ?

Je n’ai pas encore personnellement testé cette méthode (j’ai un peu de mal avec la rationalisation mathématique de ma vie !!). Mais en ce qui concerne Studio Anso, il semble qu’elle soit efficace, et permette d’améliorer sensiblement la qualité du travail grâce à une plus grande concentration. Ce qui veut dire plus de productivité, et moins de procrastination.

Un outil pour vous aider dans cette nouvelle gestion du temps

Pour minuter ces intervalles de temps, elle utilise une appli qui semble faite exprès, au vu du nom semblable à la méthode : c’est Pomofocus. On peut aussi l’utiliser sur le web pour éviter d’avoir recours à son téléphone. Vous pouvez évidemment chercher d’autres applis, ce n’est pas la seule !

Testez votre compatibilité avec cette méthode !

Et comme le dit Anso, cette technique doit vous aider, pas vous entraver. Elle ne conviendra pas à tout le monde, et ce n’est pas grave. Chacun ses trucs ! Pour le savoir, il faut essayer !

Et l’origine du nom alors ?

Alors alors, vous voulez toujours savoir d’où vient le nom bizarre de cette méthode ?

C’est tout bête, vous allez voir.

La technique a été inventée par un étudiant italien du nom de Francesco Cirillo, qui se servait pour la mettre en oeuvre d’un minuteur de cuisine… en forme de tomate !

Eh oui, c’est aussi simple que ça. J’avoue que j’espérais une explication un peu plus rigolote, avec une meilleure anecdote, mais au moins on reste en lien direct avec l’expérience originale du créateur !

Vous aurez peut-être appris un mot d’italien, si vous ne le connaissiez pas ! C’est toujours ça de pris comme on dit !

Et maintenant ?

Est-ce que vous pensez essayer la méthode Pomodoro ? Ou bien en utilisez-vous une autre ? Ou alors êtes-vous un entrepreneur sauvage et indiscipliné comme moi ?

Dites-moi tout en commentaire !!

 

Retrouvez mes articles du même genre dans la catégorie #InfoDuJour du blog !

 

•••

Vous pouvez consulter ces infos en images sur ma page instagram : https://www.instagram.com/bernardinmelody/

Ou cliquez ici pour voir le post original !

You are currently viewing Une tomate pour mieux gérer son temps ?!